Archive for the ‘Autres documents’ Category

« Une utilisation raisonnable des cabines de bronzage modernes peut s’avérer utile ».

La plupart des habitants de l’Europe occidentale et du nord ont attrapé un coup de soleil au cours de leurs vacances d’été.

En général, après des heures et des journées au soleil, la peau développe le bronzage estival aussi convoité. Néanmoins, les gens ne sont pas conscients du fait qu’un excès de soleil d’un seul coup sur une peau non préparée est à déconseiller, et qu’il peut augmenter le risque de problèmes dermatologiques.

On sait également, par ailleurs, que très souvent, les filtres solaires ne sont pas correctement utilisés. La plupart des gens ignorent que le recours à un filtre solaire n’implique pas que l’on puisse rester au soleil plus longtemps en toute sécurité. Pourtant c’est bien cela qu’ils font, ce qui a souvent pour conséquence une surexposition au soleil et donc des coups de soleil.

Fort heureusement, la solution à cette problématique est plutôt simple. Le dermatologue Stan Pavel explique, dans le cadre de l’enregistrement vidéo d’un entretien, les raisons pour lesquelles un usage modéré des cabines de bronzage modernes peut aider à se préparer aux vacances estivales. Un tel « pré-bronzage » peut (associé à l’utilisation d’un filtre solaire) réduire de manière considérable les risques de coup de soleil et de dommages causés à la peau.

Regardez la vidéo

Vous rêvez de retrouver la peau hâlée de votre été ? La tentation des UV est grande. Mais attention, suivez bien ces conseils.

Mais le bronzage en cabine comporte des risques pour votre santé dont il faut se prémunir.
Les dermatologues mettent en évidence les risques importants de se brûler et de développer un cancer de la peau si les expositions sont trop fortes et rapprochées.
Les UV peuvent aussi affecter les yeux. Il est donc nécessaire de se protéger en utilisant des lunettes spécialement adaptées.
Il faut encore prendre en compte la nature de votre peau. Selon qu’elle soit claire ou foncée, votre phototype ne réagira pas de la même manière.
D’autres paramètres comme les antécédents familiaux ou des grains de beauté peuvent agir sur les réactions cutanées.

Lire l’intégralité de l’article

Le SNPBC accueille avec bienveillance une actualisation du décret sur les appareils de bronzage en France. Cependant, à la suite de la parution de la proposition de modifications du décret UV de 1997, le Syndicat National des Professionnels du Bronzage en Cabine a formulé son avis auprès des autorités concernées. Malheureusement, le projet actuel de nouveau décret comporte encore des zones d’ombre, et  reste assez vague. Ainsi, dans l’attente du projet d’arrêté, le SNPBC a souhaité préciser 4 axes dans ses réponses à la présente consultation :

  1. Les commentaires relatifs à l’exposé des motifs amenant à proposer un nouveau décret;
  2. Les éléments du projet de décret auxquels le SNPBC s’oppose;
  3. Les éléments manquants dans le projet de décret au détriment des utilisateurs d’appareils de bronzage en cabine;
  4. Les éléments de projet du décret devant être précisé notamment par l’arrêté.

En tout état de cause, le SNPBC se réserve la possibilité d’adopter toutes mesures propres  à assurer la sauvegarde des intérêts de la filière, notamment sur le plan judiciaire, au niveau national (Conseil d’Etat) ou européen.

 

Télécharger l’intégralité du courrier

 

 

Avec une lettre ouverte remise au Ministre de la Santé, le SNPBC apporte une réponse argumentée et claire.

  • Interdire, c’est prendre un risque plus grand d’exposition « sauvage »,
  • La majorité des études ne montre pas de corrélation entre bronzage en cabine et mélanome,
  • Les UV – et le soleil – sont indispensables à la vie, notamment pour lutter contre la carence en vitamine D,
  • Les outils de prévention et d’information du SNPBC permettent d’exclure les personnes à risque.

Madame Marisol TOURAINE, Ministre de la Santé, a annoncé le 23 mai 2012, la publication prochaine d’un nouveau décret visant à durcir la règlementation de 1997 qui organise le secteur du bronzage en cabine en France. Parmi les axes de renforcement de la règlementation prévus : une meilleure information des clients, l’interdiction de certaines pratiques tarifaires incitatives, la mise à disposition gratuite des lunettes de protection, et le renforcement des contrôles des installations et des sanctions en cas d’infraction.

A son tour, le SNPBC a fait 5 propositions pour améliorer le décret actuellement en vigueur, dans le sens d’une
meilleure information des personnes à risque (2 à 5% de la population), d’un approfondissement de la
formation des personnels de centres de bronzage, d’une meilleure traçabilité des consommations, de
l’interdiction des pratiques tarifaires dites « illimitées » qui sont effectivement trop incitatives, ainsi que d’une
plus grande traçabilité des appareils de bronzage.

Pourtant, dans ce contexte, un groupe de dermatologues réclame l’interdiction totale du bronzage en cabine
en raison des supposés risques sanitaires liés à cette activité en particulier. Récemment une mission
d’information du Sénat a fait la même proposition, en proposant de restreindre les UV en cabine à l’usage
médical, sous prétexte d’éviter un scandale sanitaire dans 20 ans !

Face à ce déferlement d’annonces alarmistes et dangereuses, il est nécessaire de faire toute la lumière sur les
manipulations de chiffres et de concepts qui se font au nom de la santé publique.

Interdire n’a pas de sens. Il s’agit bien d’améliorer la règlementation existante pour permettre à la filière
bronzage de continuer à se professionnaliser en préservant les 22 000 emplois de ce secteur qui offrent un
service de qualité aux quelques 3 500 000 Français qui font occasionnellement ou régulièrement une séance de bronzage en cabine et pour lesquels c’est un service essentiel.

Télécharger l’intégralité

Téléchargez la copie complète du rapport présenté à la Commission de Sécurité des Consommateurs, le 11 mai 2012, qui regroupe cinq propositions nous semblant œuvrer dans l’intérêt supérieur du consommateur et de sa sécurité.
Le SNPBC souhaite qu’elles soient reprises dans le nouveau décret, car elles mettront des contraintes fortes sur le métier, ce qui le poussera plus vite dans la voie d’une exigence maximum.

Télécharger l’intégralité

Cette initiative va être renforcée et déployée dans le maximum de centres de bronzage et d’institut de beauté proposant des UV en cabine.

Le SNPBC travaille depuis deux ans à une plus grande professionnalisation du métier d’exploitant de bronzage en cabine en centre spécialisé. Dans ce cadre, le Syndicat a notamment décidé d’améliorer l’information à destination des personnes ayant une faible aptitude au bronzage et présentant des facteurs de risques accrus de cancer de la peau lors d’exposition au soleil ou en cabine, soit 2 à 5 % de la population française.

Télécharger l’intégralité