Une nouvelle étude1 démontre que l’utilisation de lits de bronzage modernes conformes aux normes de l’UE peut améliorer les taux de vitamine D de manière significative. Dans l’hémisphère nord, l’ensoleillement est insuffisant entre septembre et mars pour assurer la synthétisation de la vitamine D par la peau. Ainsi, l’utilisation modérée et régulière d’un lit de bronzage peut contribuer à prévenir les carences en vitamine D pendant les mois d’hiver. Le point sur cette nouvelle étude par Ad Brand du Sunlight Research Forum (SRF).

1Frank R. de Gruijl et Stan Pavel : The effects of a mid-winter 8-week course of sub-sunburn sunbed exposures on tanning, vitamin D status and colds, Photochem. Article publié dans la revue Photobiol. Sci., 11, 1848 (2012).

 

Télécharger l’intégralité du pdf

 

Leave a Répondre

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.